Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 00:00

 

La gare inaugurée en 1864

 

Le 29 septembre 1864, le journal "Le Var" publiait l'article suivant : "Avant hier mardi vers les onze heures de la matinée, une foule nombreuse se pressait aux abords de la voie ferrée dans la direction de Trans. On avait annoncé qu'à ce moment de la journée arriverait le convoi destiné à transporter les ingénieurs qui devaient faire la réception des travaux et il n'avait pas fallu davantage pour provoquer la curiosité publique. Une grande affluence de nos concitoyens ont assité à cette solennelle apparition de la locomotive sur le railway, dont elle prenait désormais possession... Après quelques instants d'attente, la foule qui stationnait le long du parcours de la voie, n'a pas tardé à apercevoir le blanc nuage de fumée vomi par la machine, se répandre dans les airs, puis à saluer le coursier de feu remorquant un élégant salon dans lequel se trouvaient les hommes de l'art, qui procédaient à l'opération de la réception des travaux et diverses notabilités invitées à ectte inauguration de notre embranchement. Un banquet a réuni ensuite à l'hôtel Bertin à Draguignan les notabilités dont nous venons de parler. Dans quelques jours, nous l'espérons, la voie sera livrée au public et notre ville, ainsi que toute la région qui l'entoure pourra jouir des avantages de ce précieux instrument de progrès que la bienfaisante sollicitude du Gouvernement Impérial a mis à la disposition de nos concitoyens".

L'ouverture à la circulation de l'embranchement des Arcs à Draguignan eut lieu le mardi 18 octobre 1864. "Depuis 6 heures du matin jusqu'à 10 heures du soir, écrit "Le Var" du jeudi 20 octobre , le mouvement a été considérable sur la ligne, chaque convoi qui arrivait amenait un grand nombre de voyageurs". Et le même journal ajoutait : "Ce début est d'un heureux augure, tant pour la compagnie du chemin de fer que pour l'industrie et l'agriculture de notre pays, auxquels les plus importants débouchés seront ouverts désormais".

  

Nota : La gare de Les Arcs - Draguignan, sur la commune de Les Arcs-sur-Argens, est ouverte le 1er septembre 1862 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée. Elle est située sur la ligne Toulon-Nice. Les voies seront électrifiées le 23 septembre 1965. La gare est desservie par les trains TER (Provence-Alpes-Côte d'Azur).

 

La Gare

 

La gare de Trans en Provence ne fonctionne plus depuis le départ de la préfecture de Draguignan pour Toulon en 1974.

Depuis 1995, elle abrite une cave à vins : le Caveau de la Gare.

http://www.caveaudelagare.fr/

   gare

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sandrine 01/05/2011 14:25


Oui tous ces trains étaient bien pratiques et ma famille les prenait sans arrêt. Ils avaient pour habitude de s'accompagner les uns les autres à la gare pour le moindre déplacement car cette
"nouveauté" les fascinait. Ils le faisaient encore dans les années soixante, si bien qu'un jour il y avait cinquante membres au moins de la famille à la gare et on nous a demandé quel était le
ministre en déplacement ?!...


virjaja 16/04/2011 10:31


je trouve un peu domage que les trains ne passent plus par les villages...c'est joli ce qui a été fait de cette gare! gros bisous Nadine. cathy


Jacques 16/04/2011 09:21


Bonjour Nadine,
Excellente idée de consacrer un blog à l'histoire de notre commune. Les nouveaux arrivants y apprennent beaucoup et ces articles sont de nature à ce qu'ils s'approprient un peu ce village. Il
faudrait remercier les auteurs cités sans qui ce retour en arrière ne serait pas possible ( MM Barles et Garcin) et faire paraître une petite autobiographie. Autre suggestion, faire le lien avec
l'actualité, comme celle de la réouverture de la ligne et l'amélioration de la gare et de sa desserte en citant l'action des associations ARLIFAD et AUDIGAD.
PS : + ajouter aussi un lien vers un blog que tu connais qui appartient à ta communauté...merci
Amitiés


Giselle 15/04/2011 14:38


Et quelle aventure ! cette ligne était bien pratique. Mes grands-parents me contaient leur déplacement dans leurs jeunes années ; ils se rendaient ainsi "pedibus" à la gare de Roquebrune, une
véritable expédition, chargés comme des mulets ou alors en charrette qu'une bonne âme, taxi-cheval dévoué, ramenait .. Toutes ces gares ont un air de famille dans nos villages voisins de par leur
architecture déjà. Modèle standard !
La ligne du littoral, toute la vie du fameux train des pignes ..
Merci Nadine de refaire vivre cette belle page d'histoire avec ces lignes de chemin de fer oubliées ..
Amitiés
Giselle


Noël Landry 15/04/2011 13:43


que dire de plus sinon que tu as fait un travail remarquable,formidable pour nous les anciens de faire un retour sur notre village dans les temps tres anciens et ce grâce a toi.que dire tu le sais
je deplore qu'au fil du temps nous n'ayons pas su garder notre patrimoine ..dommage pour ceux qui arrivent derriere nous.BISOUS NOEL