Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 16:10

 

Le village actuel pris le nom deTrans, à cause de sa position en-delà de la rivière.
Il devint bientôt un lieu considérable. La baronnie de Trans ainsi que les terres des Arcs, de la Motte, d'Esclans et autres, furent inféodées, en octobre 1200, à Géraud 1er de Villeneuve, par Ildefonse II comte de Provence, "pour les bons et loyaux services que Géraud avait fait tant au roi d'Aragon son père qu'à lui, en plusieurs diverses et importantes occasions de paix et de guerre, et le beau et honorable train qu'il avait toujours tenu auprès de leurs personnes, avec beaucoup de prudence et de sagesse".

 


Louis XII

 

Trois siècles plus tard, Louis XII, voulant aussi récompenser les anciens services d'un descendant de Géraud, Louis 1er de Villeneuve, baron des Arcs et de Trans, chambellan du roi Charles VIII, commandant son armée navale, ambassadeur à Rome, érigea, par lettres patentes données à Blois en 1505, la baronnie de Trans en marquisat, titre qui n'existait point encore en ce royaume*. Aussi Louis de Villeneuve et ses héritiers investis du même droit, s'appellèrent-ils premiers marquis de France... Vingt-trois terres ou châteaux dépendaient de ce marquisat. Louis de Villeneuve, à qui Charles VIII avait donné la principauté d'Avélino près de Naples, était surnommé riche d'honneur. Son fils unique, fut tué en juillet 1516, à côté de François 1er. Bayard et Gaston de Foix répandirent des larmes amères sur la tombe de leur digne ami. 
Le château seigneurial de Trans, un des plus forts de la contrée, était près de l'endroit où se trouve la maison commune. En 1579, le seigneur d'Estoublon, à la tête d'une troupe de razats, vint l'assiéger ; et le 23 mai, il l'enleva d'assaut, malgré les prompts secours que la baron de Vins lui apporta, et malgré la bravoure du seigneur du lieu, et le courage héroïque de sa femme, qui était fille du comte de Carcès. Cette dernière fut sauvée du carnage par le baron des Arcs qui la couvrit de son manteau. Le plus jeune de ses enfants, encore à la mamelle, fut abandonné à la fureur des vainqueurs. Au moment où il allait être poignardé, un soldat d'Estoublon, tout razat qu'il était, en eut pitié et l'acheta sept sous et demi et le confia aux soins d'un muletier de Draguignan, nommé Trabaud, qui en eut grand soin ; à telle enseigne qu'il devint commandeur de l'ordre de Saint-Jean-de Jérusalem. Les autres enfants furent faits prisonniers ; mais le baron de Trans, Claude 1er de Villeneuve, et plus de six cents de ses défenseurs furent passés au fil de l'épée. Le château fut détruit ce jour-là.  Il n'en reste d'autre vestige que le bas d'une tour.

Source : Extrait du Dictionnaire historique et topographique de la Provence ancienne et moderne - Etienne garcin - 1835.


Notes de Nadine :

- Le village de Trans est devenu le premier marquisat de France en 1505, il faut tout de même le souligner.

     

Partager cet article
Repost0

commentaires

MOREAU PHILIPPE 19/04/2011 09:26


Bravo pour ce nouveau blog Je pense que la municipalité de Trans devrait te décerner une médaille d'or de la ville pour le travail et la qualité des recherches.
Je ne manquerai pas d'en parler à tous les collectionneurs de cartes postales.
Merci pour ce nouveau blog qui fera le bonheur de tous les amoureux de Trans en Provence.
Amicalement Philippe Moreau Président de l'Association des Amis Cartophiles Varois


Anne d'Amico 08/04/2011 18:03


Z'avaient même pas pitié des petits enfants en ce temps là!!
Tes articles sont super intéressants! J'adore!
Je suis désolée d'apprendre que tu sois fatiguée, prends bien soin de toi!!
Gros bisous Nadine!